Inutile de le nier, tout le monde ne naît pas nez ! Mais tout le monde en a bien un. Et avec un peu d’aide, on peut tous apprendre à s’en servir. Et même aller jusqu’à créer sa propre identité olfactive : son parfum.

Vous imaginez un peu, cette collègue que vous aimez bien qui vous dit : « tu sens bon c’est quoi ? le dernier parfum de chez… » – « De chez moi ! Et oui, je crée mon propre parfum moi madame ! » Ça en jette, non ?

Ou bien encore avec Noël qui approche, ne serait-ce pas le cadeau idéal ? Personnalisé et bien plus économique que les parfums ordinaires.

Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas si sorcier. On va vous guider.

 

1/ Commençons par l’essentiel : choisir ses huiles.

Avant de vous lancer dans votre création, il faut savoir que tout parfum est constitué de trois notes :

– Les notes de fond : ce sont les huiles essentielles qui serviront de fixateur à toutes les autres. C’est l’odeur la plus persistante, celle que l’on sent en dernier dans un parfum. Et elle peut durer plusieurs jours. À titre d’exemple, vous pouvez les choisir parmi la vanille, l’encens, le gingembre, le cèdre, la myrrhe, le girofle, la cannelle… Ces huiles constitueront la base de votre parfum et permettront de le stabiliser.

 

– Les notes de tête : à l’inverse des notes de fond, les notes de têtes sont celles que l’on sent en premier, mais qui persistent moins longtemps. Environ 2 heures. Mais ce sont les notes qui détermineront le caractère de votre parfum. Elles sont en général plus choisies parmi les agrumes et les conifères. Comme par exemple, l’orange, le citron, la mandarine, le pamplemousse, la bergamote, la verveine…

 

– Les notes de cœur : elles dureront plus longtemps que les notes de tête et vont permettre d’apporter de l’harmonie entre les deux premières catégories. Ce sont des essences de fleurs, telles que la rose, le jasmin, le géranium, la lavande, l’Ylang Ylang…

 

 

2/ Quel contenant et quel contenu ?

Maintenant que vous avez les bases, vous allez la choisir votre base ! Et le flacon qui comportera le tout.

Pour le flacon, optez pour un récipient idéalement en verre teinté. Pour ne pas que la lumière vienne altérer le mélange. Et pensez à bien le stériliser. En ce qui concerne la contenance, un flacon de 250 ml semble être le bon volume pour préparer votre mélange.

Maintenant, il vous faut choisir la base. Voulez-vous faire un parfum, qui sera plus intense ou une eau de toilette, plus légère ?

Pour un parfum, mettez 100 ml d’alcool à 70°C.

Pour une eau de toilette, mettez 250 ml d’alcool à 70°C ou choisissez un mélange d’alcool (150ml) et d’eau florale (100ml). Vous pouvez choisir une eau florale de rose ou de sauge.

 

 

3/ Mélangez et patientez

Vous avez le contenant, vous avez la base c’est bon. Maintenant, il vous reste à choisir vos huiles essentielles, selon les trois notes vues plus haut.

On dit qu’idéalement, un parfum doit être composé de 20 % de notes de fond de 30 % de notes de tête, de 50 % de notes de cœur. Néanmoins, ces proportions peuvent varier en fonction des huiles utilisées. Mais vous pouvez commencer par ces proportions pour votre création et ajuster au besoin.

Pour les recettes, on ne va pas vous en donner puisqu’il s’agit de trouver le parfum qui vous ressemble !

Faites votre tambouille, essayez, trompez-vous, recommencez… jusqu’à obtenir la senteur idéale.

C’est bon vous l’avez ? Très bien. Patientez 4 semaines désormais. En prenant soin de placer votre flacon à l’abri de la chaleur et de la lumière afin que les différentes senteurs se mélangent bien.

Au bout des 4 semaines, filtrez votre parfum avec un filtre à café et placez-le dans le récipient de votre choix.

 

Alors, votre parfum personnalisé sent-il bon ?