Ça y est, ça fait plus ou moins un mois que la rentrée est passée. Et ses bonnes résolutions avec. Comme cette sage décision que vous aviez prise de vous mettre à la course à pieds pour éliminer tous les excès de l’été.

Seulement voilà, courir ce n’est pas votre truc. Rien n’y fait, vous avez essayé à moult reprises et vous avez abandonné à chaque fois.

Mais pas cette fois. Terminé, on va vous aider à repartir du bon pied. Suivez-nous, on vous donne nos astuces pour enfin aimer courir.

 

1/ Préparons peu, préparons bien

Avant toutes choses, il faut commencer par une bonne préparation. Sans ça, vous risqueriez de gâcher tous vos efforts qui vont suivre.

Premièrement équipez-vous. Inutile à votre stade d’investir dans les chaussures dernier cri. Veillez bien cependant à avoir une semelle suffisamment épaisse pour amortir les chocs et préserver vos articulations.

Ne partez pas courir le ventre plein. Ou vide ! On fait souvent l’erreur d’aller courir après notre petit dej’ou pire à jeun. Dans l’idéal, privilégiez un repas léger et attendez environ 2h avant votre première foulée.

Et bien sûr pour éviter tout claquage ou autres déconvenues musculaires, échauffez-vous. Pas d’étirements à ce stade, votre muscle est froid. Gardez-ça pour après. Sautillez sur place, levez vos genoux ou tapez vos fesses avec vos talons.

 

2/ Du rythme, mais le vôtre.

Motivés, plein de bonnes ambitions, on a souvent tendance à vouloir démarrer trop vite. On veut faire comme les grands. Et hop ! C’est le point de côté, la main sur la hanche et le retour prématuré à la maison sans l’envie de s’y remettre le lendemain.

Alors commencez dou-ce-ment ! À votre rythme. Tant mieux si vous trouvez ça simple, voir trop simple au début. Vous accélérerez plus tard. En fin de séance ou les prochaines fois.

Bien que la respiration soit un réflexe naturel auquel on ne pense pas ; pendant votre course, pensez à bien respirer. Profondément par la bouche. Pour là encore vous éviter le point qui vous mettra sur le côté.

 

3/ Courez et semez l’ennui

Rien de pire que de courir en s’ennuyant. Peu motivant pour y retourner la prochaine fois.

Alors si vous y arrivez, discutez avec un(e) ami(e) en même temps. Mais ne forcez pas. Si votre souffle ne suit pas, le point de côté (encore lui !) va revenir vous taquiner.

Si vous n’y arrivez pas (pas de panique, on est majoritaires à être dans ce cas-là), faites-vous une playlist qui envoie. Veillez juste à ne pas vous laisser porter par votre musique préférée qui vous donne des ailes et faussera votre rythme au risque de s’emballer.

Préférez également la course en extérieur, moins monotone à la course sur tapis.

 

4/ Terminez en beauté pour mieux repartir

Soignez vos efforts en adoptant les bons réflexes. À commencer par marcher. Ok, on vous parle de course depuis tout à l’heure, mais là on vous jure, marcher 5 minutes après votre running, ça a du bon. Ça relâche vos muscles et empêche vos jambes de se bloquer.

Étirez-vous et buvez beaucoup d’eau. Passage indispensable pour éviter les courbatures.

Ah oui et au fait ! Les courbatures : mauvaise excuse pour ne pas y retourner et attendre deux semaines pour vous y remettre. Autant dire que vous ne vous y remettrez jamais…

Et faites-vous aussi plaisir sur la nourriture. Raisonnablement bien sûr pour ne pas ruiner tous vos efforts, mais un peu de réconfort est bien mérité quand même ! Vos muscles ont besoin de protéines pour se remettre de tout ça

Maintenant que vous avez bien sué, prenez une bonne douche, un bon rasage et vous vous sentirez un homme nouveau. Apaisé et revigoré.

Et là c’est sûr, vous aurez envie de recommencer.